Début Parcours Horaires Tarifs › Horaires › Tarifs › Services Questions fréquentes Chemin de fer › Locomotives › Atelier › Environnement › Parc National Contact Travailler Avec Nous › Notre Entreprise › Recherches Actives › Envoyer CV langue › Español › Italiano › Português › English › Français › Deutsch › 日本語 › 普通话

Parc National de la Terre du Feu.

Parc National de la Terre du Feu.

Parc National de la Terre du Feu.
Il se trouve à 11 km de la ville d'Ushuaia vers le sud-ouest de la Grande Ile de la Terre de feu, et sa limite ouest est la frontière avec la République du Chili. Il a été créé en 1960 par la loi N° 15.554, couvre une surface de 63.000 hectares et comprend l'extrémité australe de la Cordillère des Andes, le lac Fagnano et la forêt subantarctique, jusqu'à la côte du canal de Beagle.
Il est divisé en trois régions: une réserve naturelle fermée, d'accès interdit; une réserve naturelle sauvages, d'accès restreint; et une zone récréative, qui est la zone que nous pouvons visiter.
Contrairement à d'autres parcs nationaux du pays, il possède la particularité d'intégrer des paysages de mer, de forêt, et de montagne, et nous y trouvons une synthèse de la richesse biologique de l'île de Terre de Feu et de ses magnifiques paysages.
Le parc présente une topographie glaciaire typique qui alterne de profondes vallées baignées par des fleuves et des lacs avec des chaines montagneuses orientées du nord-ouest au sud.
La végétation qui caractérise la région sont les abondantes forêts de lengas (appelé faux-hêtre en français pour sa ressemblance), guindos et coihues avec une couverture végétale d'arbustes, de mousses et de fougères; c´est la végétation des steppes de la précordillère des Andes soumise à de dures conditions climatiques; et des tourbières, constituées par des restes accumulés et compactés de débris végétaux dans les dépressions du relief. La variété et l´exubérance de la flore de la terre de feu, qui change selon les saisons, donnent couleur et texture à des lieux uniques comme la baie Lapataia, le lac Acigami et la baie Ensenada, où nous pouvons encore trouver des vestiges des anciens habitants de la région: les Yamanas, des monticules de forme circulaire de coquillages appelés "concheros", produit des déchets accumulés des coquillages qu´ils consommaient.
Le parc national est habité par une gamme limitée d'animaux sauvages en raison de l´inhospitalité du climat, il est composé d´une vingtaine d´espèces de mammifères et d´environ quatre vingt dix espèces d'oiseaux. Les espèces de mammifères qui se trouvent plus facilement sont le renard roux et le guanaco (c´est une espèce de lama qui est originaire du sud du continent); le reste des espèces sont essentiellement des petits rongeurs, qui sont difficilement visibles aux visiteurs. Les oiseaux qu´on trouve le plus facilement dans les zones ouvertes du parc sont les trois variétés de cauquenes (appelées oies de Magellan en français) qui sont en général vus en couple, on peut aussi voir des pic verts, des petits éperviers (chimangos), des aigles Mora, des variétés de hérons et de canards. Il y a aussi, des espèces introduites par l'homme qui, après seulement quelques dizaines d´années se sont multipliés grâce à leur facilité d’adaptation, comme le lapin européen, le castor, le rat musqué et le renard gris, provoquant comme dans le cas des castors, des conséquences graves sur le paysage naturel.
TranexTurismo S. A. propriétaire du chemin de fer austral de la terre de feu effectue une partie de sa route au sein du parc national Terre de Feu.
Pour plus d'informations: www.parquesnacionales.gov.ar